DSpace
 

Bienvenue à la Bibliothèque Virtuelle de l'université d'Alger >
universite d'alger >
thèse langue française >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/1635/14926

Titre: Traitement Des Leucémies Aiguës Lymphoblastiques Bcr-Abl Négatives de l’adulte: Application Et Evaluation Du Protocole GRAALL.
Auteur(s): BERSALI, FATIMA
Abad Mohand, Tayeb
Mots-clés: toxicite
leucémies aigues lymphoblastiques
chromosome Philadelphie
Issue Date: 14-Apr-2019
Description: Au cours des trois dernières décennies, les principaux essais thérapeutiques conduits dans les LAL de l’adulte à chromosome Philadelphie négatives avaient pour objectif principal l’amélioration de la durée de la rémission complète et de la survie grâce à l’utilisation des protocoles de chimiothérapie intensifiée d’inspiration pédiatrique. Dans notre environnement, afin d’améliorer les résultats de notre prise en charge, nous avons mené une étude prospective sur une cohorte de patients âgés entre 16 à 59 ans éligibles au protocole d’inspiration pédiatrique GRAALL. Les objectifs de cette étude : évaluer la survie globale, la survie sans évènements et la toxicité du protocole afin d’apprécier sa faisabilité dans notre environnement. Nous avons colligé 76 pts, l’âge médian : 27 ans (77.6% des pts sont âgés de moins de 35 ans), sex ratio 1.9, LAL T : 52.7%, LAL B : 47.3%. Corticorésistance : 50%, chimiorésistance : 65.3%, RC : 69.7%, décès en induction : 23.6% essentiellement par sepsis. La SG à 62 mois est de 50.7%, la SSE de 48% et la DFS de 63.2%, taux de rechute de 28%. La toxicité médicamenteuse au cours de la cure d’induction est dominée par la toxicité hématologique grade 3 et 4 surtout la neutropénie à l’origine d’infections sévères (cause majeure de décès), les troubles neurologiques grades 3 et 4 et de la toxicité de la L Asparaginase (diabète, hypersensibilité et pancréatite) ; au cours des consolidations par la toxicité cutanéomuqueuse du MTX HD. Les résultats de notre prise en charge sont clairement insuffisants car nous sommes confrontés à une population d’AJA. Nous devons d’une part, mieux gérer la toxicité de la cure d’induction par la mise en place d’un programme rigoureux de lutte contre les infections nosocomiales et d’autre part par la recherche de la MRD et des marqueurs cytogénétiques et moléculaires de pronostic défavorable pour identifier les patients candidats à une intensification thérapeutique par allogreffe de CSP en première RC ou à des thérapies ciblées.
URI: http://hdl.handle.net/1635/14926
Appears in Collections:thèse langue française

Files in This Item:

File Description SizeFormat
LAMRAOUI BERSALI_ FATIMA.pdf.pdf5,67 MBAdobe PDFView/Open
View Statistics

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Valid XHTML 1.0! DSpace Software Copyright © 2002-2010  Duraspace - Feedback