DSpace
 

Bienvenue à la Bibliothèque Virtuelle de l'université d'Alger >
universite d'alger >
thèse langue française >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/1635/13889

Titre: LES EFFETS DE L’EXPANSION RAPIDE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR SUR L’AUDITION CHEZ DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS AGES DE 8 A 18 ANS
Auteur(s): yamina, Kourad
Badia, Saari
Mots-clés: Endoganthie
expansion maxillaire rapide
l'audition
Issue Date: 4-Feb-2016
Description: Les anomalies des bases squelettiques sont caractérisées par une position anormale du maxillaire et ou de la mandibule par rapport à une position de référence : la classe I squelettique. Ces dysmorphoses vont provoquer un trouble de l’articulé dentaire et un décalage osseux qui va permettre de les définir. Le décalage osseux de type classe II est caractérisé par une position plus avancée du maxillaire ou une position en retrait de la mandibule. Une classe III squelettique est un déplacement en avant de la mandibule ou en arrière du maxillaire. Il s’agira de promandibulie ou rétromaxillie. Ces dysmorphoses peuvent être associées à des troubles de croissance verticale par excès ou par défaut et aussi des troubles de croissance transversale. Par insuffisance de croissance, il s’agira de l’endognathie maxillaire ou mandibulaire et par excès de croissance c’est l’exognathie maxillaire ou mandibulaire. Nous notons également la présence d’anomalies transversales asymétriques qui sont liées à un trouble de croissance unilatérale le plus souvent secondaire. Les anomalies du sens transversal en général et l’endognathie maxillaire en particulier, ont depuis toujours attiré l’attention du praticien en médecine dentaire, en constituant pour lui une source d’appréhension. Lorsqu’elles sont isolées, ces anomalies peuvent passer inaperçues, alors qu’elles peuvent être à l’origine de problèmes simples et quelquefois même complexes à plus ou moins brève échéance. Associées à d’autres anomalies, elles peuvent engendrer des désordres fonctionnels et occlusaux susceptibles d’avoir des conséquences fâcheuses sur tout le système manducateur. L’endognathie maxillaire, connue aussi sous le nom de déficience maxillaire, est une anomalie peu fréquente quand elle est simple et isolée. Elle touche 7 % de la population
URI: http://hdl.handle.net/1635/13889
Appears in Collections:thèse langue française

Files in This Item:

File Description SizeFormat
KOURAD_YAMINA.pdf22,67 MBAdobe PDFView/Open
View Statistics

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.

 

Valid XHTML 1.0! DSpace Software Copyright © 2002-2010  Duraspace - Feedback